Mon année 2018

Je vous l’écrivais il y a quelques jours auparavant, j’ai tenté de me lancer dans l’aventure d’un blog en 2018 et malheureusement, ce n’était pas le bon moment, j’avais un trop-plein dans ma tête pour laisser place à de nouveaux projets. Cependant cette année terminée et après un énième bilan personnel, je me rends compte que j’ai accompli un travail sur moi-même et j’aimerais en partager les étapes et les résultats avec vous. Cela sera sûrement un article brouillon et je m’en excuse d’avance, j’ai envie de l’écrire comme il me vient pour que vous le lisiez comme si j’étais en train de vous parler, comme pendant un café ou un dîner entre amis  !

Je ne sais pas vraiment par où commencer, car il y a beaucoup à dire et les sujets les plus personnels sont parfois les plus compliqués à évoquer. 
Malgré que je souhaite garder l’anonymat je peux quand même vous dévoiler le fait que je suis une jeune fille qui a eu 22 ans il y a quelques jours et comme vous l’aurez compris si vous avez lu mon dernier article, je vous écris outre-Atlantique. Actuellement, en vacances en Californie, je suis en année d’échange universitaire dans le but d’obtenir un double diplôme, non loin de New-York City. J’ai quitté ma France natale mi-août dernier, et je pense personnellement que je ne vivrais pas la même expérience si je n’avais pas déjà tant travaillé sur moi-même, bien que j’aie déjà accompli une grande partie du chemin, il reste encore beaucoup à faire . 

Mais alors vous vous demandez peut-être comment j’en suis arrivée là ? Je vous arrête tout de suite, la recette miracle n’existe pas. Ce que je souhaite vous livrer aujourd’hui, ce sont les ingrédients qui m’ont aidé, car je ne les ai pas sortis d’un chapeau magique. Alors peut-être que vous serez contents de trouver cet article à votre tour, tout comme j’ai été contente de découvrir des blogueuses/eurs, influenceuses/eurs, instagrameuses/eurs, etc. Grâce à toutes ces personnes influentes, j’ai découvert le merveilleux monde du développement personnel, si vous aussi vous êtes un accro de la toile, vous n’êtes sûrement pas passé à côté de cette mode. Personnellement, je trouve que ce domaine de réflexion est plus qu’une mode, car il semble être un puits sans fin de ressources. 

Deux livres ont accompagné cette dernière année. Oui, seulement deux, car les études et les stages ça me prend aussi pas mal de temps 😉 ! 
Le premier, c’est : C’est décidé je m’épouse de Nathalie Lefèvre (14€90 à la Fnac). Ce livre me plaît (j’ai encore quelques pages à finir, et je compte le relire, car je pense qu’un autre regard pourra m’apporter d’autres bienfaits) car il travaille la problématique qui me pose le plus problème : comment laisser les autres vous aimer si vous ne vous aimez pas vous-même. Si je devais résumer ce livre en une phrase : aimez-vous pour laisser les autres vous aimer ! Je pense avoir encore besoin de temps et de recul sur mon expérience personnelle, mais cette thématique sera le sujet d’un article à part entière, car elle le mérite à mon avis. Ce qui me plaît dans ce livre premièrement, c’est son accessibilité, pas besoin d’avoir un doctorat en philo ou en psycho pour le comprendre et appliquer au quotidien les conseils de recueil. 

Crédits photos : La Fnac

Je vous invite à visiter le site www.cestdecidejemepouse.compour en savoir plus sur l’auteure, l’ouvrage, ses conseils, et même, si l’envie vous prend, découvrir ses séances de coaching.

Le second, dans la même continuité, c’est : Body positive attitude de Ely Killeuse (16€90 à la Fnac). C’est une jeune femme que j’ai découverte sur Instagram, ça façon de voir les choses, de les exprimer, de les mettre en scène, sa franchise, son honnêteté, et son réalisme sont tous les points qui m’ont donné envie de lire ce livre. Pour moi, il se complète parfaitement avec le premier que je vous ai cité ci-dessus et d’ailleurs, je les lis en même temps. Je me retrouve à travers l’auteur, et son vécu, malgré notre différence d’âge. Je vous le recommande à 1000 %, c’est une dose de bonheur à la fin d’une journée morose. Lui aussi m’accompagne et m’aide au quotidien, c’est ma nouvelle bible pour me ré-apprivoiser et surtout recommencer à me regarder dans la glace.

Crédits photos : La Fnac

Je vous invite sincèrement dans un premier temps à retrouver l’auteure sur les réseaux sociaux, cela vous donnera un aperçu de ce que peut contenir l’ouvrage.

Si je devais résumer ces deux ouvrages et vous expliquer comment je m’en sers au quotidien, je vous dirais que la nature est faite de telle sorte que nous ne sommes pas les photocopies les uns des autres, et c’est d’ailleurs ce qui fait la beauté de chaque être humain (oui, car nous sommes tous beaux, rappelez-vous-en). Nous avons un corps, avec une histoire, et chaque corps stock différemment son passé, chaque corps exprime différemment son mal-être, et ce sont toutes ses façons de l’exprimer que nous devons prendre en compte pour entamer notre cheminement vers notre bien-être. Il faut se déculpabiliser et surtout relativiser. Relativiser tout ce que nous voyons sur internet, toutes ces mises en scène d’une vie parfaite, dans un corps parfait. Le corps parfait n’existe pas, le corps parfait ne fait pas une taille 36 et surtout, votre corps parfait n’est pas mon corps parfait. La jalousie ne sert à rien et ne vous rendra pas plus heureux. Il n’y a pas les gros et les minces, il y a des gens tels qu’ils sont et un corps trop maigre ou trop rond ne signifie pas le bonheur ou le malheur. Alors oui, il y a des jours ou cette philosophie raisonne dans ma tête et des jours où je me dis que peut-être que si je faisais une taille 38, on m’aimerait plus et je serais plus heureuse, mais quand ces idées noires me traversent l’esprit, je me demande aussi, qu’est-ce que le bonheur ? Qu’est-ce qu’être heureux ? Est-ce que je dois faire une taille 38 pour être heureuse ? Est-ce que si je n’arrive pas à atteindre cet objectif, je serais malheureuse toute ma vie ? Alors oui, il y a des jours ou cette philosophie raisonne dans ma tête et des jours où je me dis que peut-être que si je faisais une taille 38, on m’aimerait plus et je serais plus heureuse, mais quand ces idées noires me traversent l’esprit, je me demande aussi, qu’est-ce que le bonheur ? Et j’ai aussi décidé de croire en mon corps, d’être à son écoute, de lui faire confiance, je me dis donc que je vais le laisser prendre la forme qu’il souhaite à son rythme, et que régler tout ce qui se passe dans ma tête l’aidera beaucoup plus que ce que nous pourrions penser. 

J’aimerais connaître vos lectures de développement personnel et votre avis sur tous ces points, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, je serais ravie de vous lire et d’échanger avec vous. 

Prenez soin de vous et de votre esprit, on se retrouve bientôt,

Nymphéa

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s